Le 14 janvier toutes et tous en grève ! Amplifions encore la mobilisation pour gagner le retrait de la réforme par points. La retraite on la veut meilleur, un point c’est tout !

 

Le premier ministre a reconnu publiquement que la question de la réforme des retraites par points est celle » du choix de société et du niveau de solidarité que l’on veut ». Tout est dit !

Les éléments de langage ne parviennent plus à gommer la réalité de pensions de retraites qui baisseront drastiquement avec la réforme. L’opinion publique soutient toujours majoritairement un mouvement de grève que le gouvernement et certains médias s’évertuent à présenter comme la simple défense d’intérêts corporatistes.

Maintenant, Edouard Philipe se dit « disposé à retirer » un des deux âges pivots pour les départs avant 2027. Le cynisme et le mépris continuent car le gouvernement n’entend pas le moins du monde renoncer à remettre en place un âge pivot.

Ne nous laissons pas « abusés » par ce rideau de fumée. Toutes et tous, n’en déplaise au gouvernement, connaissons les enjeux et les objectifs de cette réforme qui ne veut pas dire son nom, celles des marchés financiers. Alors oui collectivement réaffirmons notre attachement aux solidarités et aux protections collectives. Amplifions notre engagement dans toutes les formes de mobilisations pour obtenir le retrait du projet.

Nous avons toutes et tous à y gagner !

CHSCTA de Caen : Enfin, des avancées !

  Les représentants de la FSU au CHSCTA de Caen réaffirmaient dans un article précédent l’exigence de ne jamais reculer sur l’exercice du droit des personnels. Ils concluaient en rappelant que les enjeux sont de taille et prennent tout leur sens à l’éclairage de la loi pour « l’école de la confiance » dont l’article 1 montre que, pour M. Blanquer, la confiance passe d’abord par la soumission des personnels. Et que c’est cette même logique qui prévaut au projet de loi de « transformation de la fonction publique » qui acterait la destruction pure et simple du paritarisme, de l’exercice du droit syndical dans l’éducation nationale et de la disparition des CHSCT. (suite…)

Compte rendu CTA du 5 mars 2019

Projet de loi « transformation de la fonction publique » et fusion des académies : La FSU engagée au quotidien !

L’ordre du jour de ce CTA, inédit, était prioritairement consacré au barème du mouvement des personnels. A cette occasion les représentant-es de la FSU ont rappelé l’exigence de construire des règles de mouvement qui permettent le droit à mobilité pour toutes et tous les agents. Cet objectif passe nécessairement par une autre politique de l’emploi dans l’éducation nationale et la fin de la suppression de postes (- 119 dans notre académie). (suite…)

L’EPS et le métier grands vainqueurs !

L’EPS et le métier grands vainqueurs !

Au sortir des élections professionnelles la FSU et le SNEP se trouvent renforcés par la profession. C’est un résultat exceptionnel que celui du SNEP dans notre académie et sur l’ensemble du territoire. Ainsi avec près de 84% des suffrages dans une élection où 68% des inscrits se sont exprimés, malgré les difficultés inhérentes au vote électronique et à l’inconséquence du ministère dans son organisation, c’est bien l’attachement aux représentants des personnels, au paritarisme et à notre outil commun « SNEP » qui a été réaffirmé. (suite…)

CHSCTA du 7 juin 2018 : Répression syndicale – Négation du droit – Mépris des personnels !

Le jeudi 7 juin 2018 s’est tenu une réunion du comité santé sécurité et condition de travail de l’académie de Caen présidé par le DRH du rectorat en l’absence du recteur. Après la lecture des déclarations liminaires dans lesquelles les représentants des personnels FSU et Sud-éducation ont dénoncé les entraves faites à l’exercice de leurs missions, pouvait s’ouvrir le « procès » du secrétaire du CHSCTA par le président de l’instance.

(suite…)

Fonction publique : le 22 mars, il est impératif et urgent de changer de direction !

En dépit de la forte mobilisation unitaire du 10 octobre, plus les semaines passent, plus il se confirme que le Président de la République et le gouvernement demeurent sourds aux légitimes revendications, et plus les attaques symboliques ou non se multiplient contre la fonction publique et ses agents. La fonction publique est garante de l’intérêt général au service de la cohésion sociale. Des moyens existent pour mettre en œuvre des orientations de progrès social pour toutes et tous. L’école a un rôle fondamental à jouer dans ce processus progressiste et égalitaire et les personnels en sont les premiers acteurs.

(suite…)