CONTESTATION MOUVEMENT : NE PAS RESTER SEUL.E FACE A L’ADMINISTRATION !

Les résultats du mouvement inter académique seront connus mercredi 4 mars.

Les nouvelles directives sur le mouvement concernant les résultats et les commissions impliquent que seule l’administration a droit de regard sur la mobilité des personnels.C’est l’opacité la plus complète qui est à l’œuvre, alors que les Commissions Administratives Paritaires permettaient de faire respecter les droits de toutes et tous, de rétablir l’équité de traitement et surtout d’agir en toute transparence.Les seules possibilités laissées aux demandeurs de mutation sont le recours suite à la décision d’affectation, et l’accompagnement dans ce recours, par une organisation syndicale.

En cas de demande de mutation à l’inter les collègues seront destinataires d’un SMS de l’administration et d’une notification sur i-prof qui donneront un certain nombre d’informations, pour vous permettre de vérifier qu’il n’y a pas d’erreur.

– Si vous constatez une erreur manifeste ou que vous avez un doute, contactez le SNEP-FSU national à mutation@snepfsu.net ou au 01 44 62 82 18

Pour rappel le stage « Mut Intra » de l’académie de Caen est organisé le 20 mars prochain.

Quelle que soit votre situation, muté.e, non muté.e, n’hésitez pas à prendre contact aussi avec le SNEP-FSU Caen, pour ne pas rester seul.e face à l’administration.

Avec le SNEP et la FSU, une profession rassemblée et engagée, ça change tout !

49-3, une seule réponse : plus que jamais rassemblé.es et engagé.es !

49-3, une seule réponse : plus que jamais rassemblé.es et engagé.es !

Même si l’article 49.3 est inscrit dans la constitution, son utilisation pour faire passer le projet de loi de la réforme des retraites par points auquel une majorité de Français reste opposé est indigne.

C’est une preuve supplémentaire de l’incapacité du gouvernement à convaincre sur son projet, ce coup de force est aussi un nouveau signe du mépris du gouvernement vis-à-vis de l’assemblée, de l’opinion, du mouvement social et plus généralement du débat démocratique.
Le SNEP-FSU Caen appellera très vite, avec ses partenaires, à de nouvelles initiatives avant la journée interprofessionnelle du 31 mars qui devra plus que jamais rassembler dans l’unité la plus large. Dors et déjà l’intersyndicale appelle à poursuivre les actions, sous toutes les formes décidées localement.
Le bureau académique fera paraître régulièrement l’ensemble des dates de mobilisations sur le site du SNEP-FSU Caen.

CTA de Caen : Dialogue social, DHG et Loi de la transformation de la fonction publique les jeux sont faits, rien ne va plus !

CTA de Caen : Dialogue social, DHG et Loi de la transformation de la fonction publique les jeux sont faits, rien ne va plus !

Le jeudi 13 février 2020 se tenait le CTA de l’académie de Caen avec deux points essentiels à l’ordre du jour : un concernant les « lignes directrices de gestion » et un autre relatif aux « mesures budgétaires relatives aux emplois ». Les représentant.es du personnel ont pu constater que Mme la Rectrice ne présidait pas cette instance et qu’il n’y avait pas de document sur table, une première !

La déclaration liminaire de la FSU soulignait de plus, que ceux fournis par voie électronique étaient largement dégradés comparés aux années précédentes. Pourtant, il avait été assuré que la création de la région Normandie se ferait par le haut. Les autorités rectorales et les représentant.es de la FSU n’en ont manifestement pas la même définition !
Dans cette même déclaration la FSU
– Alertait sur la défiance généralisée qui s’instillait entre les personnels et le ministère,
– Remettait en cause la politique répressive mise en œuvre dans notre académie à l’occasion du passage des E3c,
– Rappelait l’opposition majoritaire au projet de réforme des retraites par points,
– Dénonçait les conséquences de la loi de transformation de la fonction publique et les suppressions de postes pour la préparation de rentrée 2020…
En retour, car il faut bien un émetteur et un récepteur pour qu’il y ait échange, aucune réponse des autorités rectorales !
S’en suivait l’étude du point sur les « lignes directrices de gestion » qui confirmait que les organisations syndicales ne seraient à aucun moment associées au travail sur les circulaires de mutations intra académiques.
Puis étaient évoquées les incidences de la suppression des capa sur le mouvement et leur travail de contrôle et de rectification des erreurs dans les boucles de mutation des personnels avec les personnels du rectorat.
Les représentant.es étaient très vite « rassuré.es » par un des chefs de service de la DPE qui leur assurait que lors de la phase de gestion du mouvement seraient utilisés les mêmes algorithmes et outils que les années précédentes. Ceux-là même qui engendrent des erreurs que vos commissaires paritaires relevaient et demandaient à corriger les années précédentes !
Ce qui est certain c’est que suite à contestation d’un personnel, qui démontrerait une erreur manifeste de traitement de sa demande de mutation, le mouvement ne serait à aucun moment revu, la règle générale étant : « c’est le Recteur qui affecte les enseignants, le barème n’a qu’un caractère indicatif ».

Puis était évoquée la ventilation des moyens académiques pour la préparation de rentrée 2020. Dans la continuité de « l’enfumage » de l’année dernière sur le volant d’HSA, la délégation de la FSU a démontré, point par point, que les autorités rectorales avaient en plus des 78 postes supprimés et annoncés en CTM, supprimé dans l’opacité la plus complète 30 postes pour constituer une réserve face aux incertitudes de la réforme des lycées.
Un vote unanime contre cette ventilation a été exprimé.

Pour conclure les autorités rectorales ont refusé de revoir l’organigramme de l’académie Normande.
Quoi qu’il en soit, les représentant-e-s de la FSU ont assuré aux autorités rectorales qu’elles pourront toujours compter sur la FSU pour agir dans l’intérêt des personnels et des usagers, malgré la loi de la transformation de la fonction publique, que Mme la rectrice met en œuvre localement, dont l’objectif premier est de limiter le rôle des élu-e-s des personnels.

Lors de ce CTA le représentant du SNEP-FSU est intervenu sur la question des sections sportives afin qu’un bilan soit présenté. Il a par ailleurs, demandé un point d’étape de l’expérimentation d’un enseignement de spécialité EPS positionnée au lycée d’Honfleur et a réaffirmé l’exigence de la mise en place de cet enseignement dans tous les lycées. A aussi été évoqué la question des nouveaux protocoles d’évaluation d’EPS se substituant aux référentiels nationaux.

Sébastien Beorchia, représentant du SNEP-FSU au CTA de Caen.

Agir dans l’intérêt général !

Agir dans l’intérêt général !

                Par définition l’intérêt général désigne la finalité d’actions ou d’institutions censées intéresser et servir une population considérée dans son ensemble.

                Le SNEP-FSU, au côté de la profession, dans cette acception du terme revendique pour toutes et tous les élèves l’accès à une culture commune ambitieuse, via l’étude des APSA, au sein du service publique d’éducation. Car la fonction première de l’école est d’entraîner l’ensemble des jeunes à apprendre et à comprendre des aspects les plus essentiels de la culture qui nous construit.

                Les ruptures d’égalité induites par la mise en œuvre par tous les moyens (même les plus inacceptables) du nouveau bac, les suppressions de postes dégradant les conditions d’apprentissages pour les élèves et de travail pour les personnels, la fusion des académies, la loi de transformation de la fonction publique avec la disparition actée des CAPA sur le mouvement, dès cette année, et la négation du rôle des organisations syndicales dans un paritarisme détruit ne s’inscrivent certainement dans un projet éducatif émancipateur.

                C’est à un changement radical de paradigme auquel nous sommes confrontés, celui de la sur- individualisation des responsabilités et des parcours, celui de la substitution de l’intérêt général aux intérêts particuliers.

                C’est une rupture radicale avec notre modèle social, construit sur les solidarités collectives, que tente d’imposer le Macronisme au travers de son projet de loi inique de réforme des retraites par points depuis maintenant plus de deux mois et ce malgré l’opposition de la majorité de la population.

                Alors, plus que jamais, mobilisons-nous et agissons collectivement dans l’intérêt général, pour la justice sociale et le climat !

Sébastien Beorchia, secrétaire Académique du SNEP-FSU Caen

Du 10 au 14 février: Mobilisé-es et toujours aussi déterminé-es

Manche : 

Mercredi 12 février :

  • Cherbourg : à partir de 17h30 Carnaval militant – Place du théâtre – Procès des instigateurs de la réforme des retraites, puis réforme brûlée au carrefour Schuman-Delaville. Venez déguisé.es !

Jeudi 13 février :

  • Cherbourg : distribution de tracts pour le 20 février (gare de Cherbourg) à partir de 7h

 

Vendredi 14 février :

  • Coutances : 10h30 Rassemblement place Saint-Nicolas – Covoiturage à partir de Saint-Lô vers 9h45 (nous contacter au 06 95 71 33 50)
  • Saint Lô : de  9h à 12h : rassemblement permanence député Travert à Coutances et  10h30 : rassemblement place Saint-Nicolas

 

Jeudi 20 février : JOURNEE DE MANIFESTATIONS INTERPROFESSIONNELLES

  • Cherbourg : rassemblement 13h30 au Carrefour des luttes (gare) – Barbecue à partir de 11h
  • Saint-Lô rassemblement 10h30 à la mairie, puis manifestation jusqu’à Place de la Licorne – Procès des instigateurs de la réforme des retraites + chorale « A cause de Macron »
  • Avranches : à venir
  • Coutances à venir

 

CALVADOS ;

=> Lundi 10 février

Rassemblement à l’occasion de l’inauguration du collège Hawkings à la Grâce de Dieu

en présence du Préfet et de la Rectrice

13h30 – devant les grilles du collège Hawkings (22 avenue du 19 mars 1962)

 

=> Mardi 11 février

Rassemblement pour dénoncer la précarité

10h – Pôle Emploi de la Grace de Dieu (8 Rue Raymonde Bail)

 

=> Jeudi 13 février

 Manifestation contre la réforme des retraites, Macron et son monde

18h – esplanade du théâtre de Caen

 

=> Vendredi 14 février

Actions à l’initiative des personnels de santé

Détails à venir…  consultez le site

 

=> Samedi 15 février

Manifestation contre la réforme des retraites, Macron et son monde

14h30 – détails à venir… consultez le site

 

=> Jeudi 20 février

Manifestation contre la réforme des retraites, Macron et son monde

10h30 – place St Pierre à Caen

 

 

 

Réforme des retraites par points : Le 6 toutes et tous en grève pour transformer l’essai !

Le SNEP-FSU Caen, au côté de l’intersyndicale, appelle l’ensemble de la profession à être massivement en grève le 6 février pour une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle pour gagner le retrait du projet de loi de réforme des retraites par point. 

    Le soutien au mouvement social s’amplifie, les mobilisations se multiplient. Le caractère inique et l’impréparation de cette réforme ne font plus aucun doute pour personne. Sur ce sujet comme sur tant d’autre (revalorisation salariale, E3c, circulaire Castaner…) le gouvernement fait la démonstration de son incompétence et montre son véritable visage, celui du mensonge et de l’autoritarisme. Et que dire de la direction de la SNCF qui reverse des primes aux salariés non-grévistes, que dire des recteurs et rectrices qui relayant les directives ministérielles, donnent pour consigne aux personnels de direction de sanctionner et d’intimider les lycéens et lycéennes par notamment le recours aux forces de l’ordre afin d’empêcher toute velléité de contestation ? 

    Alors le 6 février on ne lâche rien ! Le projet de réforme des retraites par point c’est encore et toujours non !

Avec le SNEP et la FSU, une profession rassemblée et engagée ça change tout

Le bureau académique du SNEP-FSU Caen.


ALENÇON
Départ devant la Préfecture
à 11h30

FLERS
Départ à 17h
Rond point des 5 becs

Mardi 4 février

  • Saint Lô : tractage à 7h15 au département, à 12h au RIA et à 16h au carrefour Renault

Mercredi 5 février :

  • Avranches : 18h retraite aux flambeaux, devant la mairie

 

Jeudi 6 février : JOURNEE MASSIVE DE GREVE ET DE MANIFESTATIONS INTERPROFESSIONNELLES

  • Saint-Lô : rassemblement 10h30 à la mairie, puis manifestation et barbecue fraternel Carrefour planet’R + animations

  • Cherbourg : rassemblement 10h30 devant la statue Napoléon, action visuelle, puis manifestation et barbecue fraternel

  • Avranches : à venir

  • Coutances : à venir

Manif 

A Caen à 10h30  Place Saint Pierre

A Lisieux, Place François Mitterrand à 10h30

A Vire, Sous-préfecture à 17h30

Forum interpro à 16h

à la Maison des syndicats, 12, rue du colonel Rémy à Caen

Stage « agir dans les établissement » Manche 2020

Ce stage aura lieu le vendredi 13 mars au lycée de Valognes de 9H à 16H

Autorisation d’absence à remplir et signer…

 

Inscription en ligne ci-dessous

Stage "Agir dans les établissements" Manche 2020

 

Stage mutations intra

Ce stage aura lieu à la maison des syndicats le 20 mars 2020

  • de 11h à 12h pour les non syndiqués
  • de 14h à 16h30 pour les syndiqués

 

Inscription en ligne ci-dessous

Mutations inter 2020-21

Portes closes au rectorat. La démocratie en marche !

Aujourd’hui devait se tenir le comité technique académique traitant des suppressions des moyens dans l’académie.

A l’arrivée de la FSU, le portail du rectorat était fermé imposant aux élu-es des personnels de montrer patte blanche pour pénétrer dans l’enceinte du rectorat.

En outre, les documents préparatoires ne contenaient pas les informations nécessaires au travail des élu-es des personnels et comportaient des contradictions, notamment sur le nombre de postes supprimés.

Il s’agit là d’une situation totalement inédite qui témoigne du mépris du pouvoir en place vis-à-vis des personnels et de leurs élu-es.

Dans ces conditions, la FSU a décidé de boycotter ce comité.

Les représentant-es de la FSU au CTA de Caen.