Ensemble, contre le projet de réforme des retraites !

Orne : Calvados : Manche :

Jeudi 12 décembre 2019

Alençon à 11h : distribution de tracts sur la place de La Madeleine à partir de 11h

Argentan à 10h30 : place de la Mairie

Flers à 17h : rassemblement et manifestation

L’Aigle à 18h : débat sur les retraites dans la salle des associations (derrière la salle Verdun)

Jeudi 12 décembre : Grève et manifestations

à Caen
10 heures 30 Place Saint-Pierre

à Lisieux
10 heures 30 François Mitterrand

à Vire
17 heures 30 Porte Horloge

CHERBOURG

Jeudi 12 décembre :

  • 10h00 à 12h00 débat ouvert à toutes et tous à la salle des Fêtes.
  • 13h30 manifestation départ de la gare.

samedi 14 décembre :

  • rendez-vous 11h00 place Jacques Hébert (devant Eléis)

SAINT-LO

Jeudi 12 décembre :

  • Rassemblement à 10h30 à la Plage verte

COUTANCES

Jeudi 12 décembre :

  • Rassemblement devant la mairie a 17h30 jeudi prochain…toutes et tous à vos casseroles et couvercles !

GRANVILLE

Jeudi 12 décembre :

  • AG 17h30 mairie

AVRANCHES

Jeudi 12 décembre :

  • AG 18h00

samedi 14 décembre :

  • rassemblement 10h30 ZA de la Baie (St Martin des Champs)

 

 

Déconstruction des solidarités collectives et dé-disciplinarisation de l’EPS : toutes et tous mobilisées !

Le projet de réforme par points entraînera une dégradation générale des pensions et, par conséquent, un nouvel allongement de la durée d’activité, désormais plus personne ne s’y trompe ! Sous couvert de justice et d’équité, c’est un alignement par le bas que la réforme organise et qui, loin de corriger les inégalités déjà engendrées par la précédente réforme de 2003, les aggravera en individualisant les « responsabilités ».

Après la réforme du collège, qui procède de la même idéologie et de la même communication, et le nouveau DNB ce sont les réformes des lycées généraux et professionnels qui se mettent en place avec en point de mire un nouveau baccalauréat. Au-delà de l’inacceptable iniquité induite par ce nouveau modèle et son corollaire parcours-sup, les effets délétères sur la structuration de notre système scolaire apparaissent au grand jour avec par exemple la disparition de la référence « groupe classe » en lycée, substituée par les parcours individualisés des élèves.

Ainsi dans un tel contexte, qu’en est-il de notre discipline dans cette « école de la confiance » avec la disparition de l’évaluation au DNB, le refus du gouvernement d’intégrer une spécialité EPS au lycée et le retour du projet de « cours le matin et sport l’après-midi » ?

Le libellé même du dispositif dit tout ! L’EPS n’est pas un enseignement !

Les pièces du puzzle se mettent en place, et c’est bien à un véritable processus de dé-disciplinarisation de l’EPS que nous sommes confrontés.

N’acceptons pas l’inacceptable !

Affirmons collectivement et quotidiennement notre statut d’enseignant-e-s d’EPS au service de la réussite de toutes et tous les élèves au sein d’un service public d’éducation progressiste. Affirmons notre attachement au système de retraites par répartition construit sur les solidarités collectives. Par une mobilisation qui s’inscrira nécessairement dans la durée gagnons de nouveaux droits !

Sébastien Beorchia, secrétaire académique du SNEP-FSU Caen.

10 décembre : Appel du SNEP FSU Caen : Plus que jamais mobilisés contre le projet de réforme des retraites

Le SNEPFSU de l’académie de Caen, dans la continuité de la mobilisation historique du 5 décembre
appelle à poursuivre la mobilisation contre le projet de réforme des retraites et à construire une grève majoritaire le

10 décembre 2019

Dès à présent il propose partout la tenue D’AG de personnels dans les établissements et les secteurs.
Une profession rassemblée et engagée ça change tout !

(Modèle de lettre aux parents)

————————————————————————————————————————–

CAEN :

lundi 9 :

  • Assemblée générale place du théâtre à 10H30

Mardi 10 :

  • 08H30 – AG des personnels de l’Education
    Amphi Fresnel – Campus 1
  • 10H30 Manifestation Place St Pierre
  • 15h00 Rassemblement bruyant au Rectorat

TRACT CALVADOS

AVRANCHES :

  • rassemblement à 10h place Patton, avec des actions possibles par la suite

COUTANCES :

  • rassemblement 10H30 place de la mairie

SAINT-LÔ

  • 10 h30  plage verte

CHERBOURG :

  • rassemblement de 6h30 à 9h pour se dispatcher sur 3 lieux tels que la gare, pont tournant, rond-point Thémis pour distribution de tracts

  • AG Educ à 9h30 à la mairie

  • manifestation à 10h30 avec prise de parole IS au carrefour des luttes à la gare

  • (sous réserve) débat public à 14h auprès de la statue Napoléon

  • secteur Educ : rassemblement à 15h au rectorat de Caen

COMMUNIQUÉ MANCHE

ALENÇON :

  • 17h00 Rassemblement Place Foch et Manifestation jusqu’à la Préfecture

FLERS :

  • 17h00 Place du Général De Gaulle – Rassemblement et manifestation

L’AIGLE :

  • 17h30 place de la Poste – Rassemblement et manifestation

ARGENTAN :

  • 17h00 Place de la Mairie – Rassemblement et manifestation

TRACT ORNE

 

 
 

Circulaire CCF, ne pas en rester là !

Une enquête pour que les enseignant-es s’expriment

Cette enquête est un moyen simple pour donner votre avis. Alors ne restez pas silencieux, remplissez-la et faites-la remplir pour dire fortement et collectivement ce que vous pensez de cette évaluation bac.
Plus il y aura de réponses, plus les résultats seront fiables.

Remplir l’enquête

 
Au moment du projet de circulaire concernant le CCF pour le bac, le SNEP-FSU a écrit au ministère pour lui signaler que ce projet devait être modifié. Malheureusement pour la profession et l’EPS, rien n’a été changé et la circulaire a été publiée au B.O. Les choses ne peuvent en rester là !
Le SNEP-FSU demande au ministère d’écouter la professionnalité des enseignant-es d’EPS et va, tout au long de l’année, organiser l’activité syndicale (VOIR NOTRE ARGUMENTAIRE) pour pousser le ministère à revenir sur cette circulaire que nous jugeons néfaste pour la discipline

Plus d’Education physique et sportive (EPS) et de sport scolaire dans une École démocratisée

Une urgence pour notre société

Nombre d’études et enquêtes nous obligent à lancer l’alerte : on observe une baisse de l’activité physique des jeunes générations. Les conséquences sont désastreuses, avec une diminution des capacités physiques liée à la sédentarité et l’utilisation abusive des écrans. Les milieux défavorisés, les filles sont les plus impactés. […] (suite…)