CHSCTA de Caen : Enfin, des avancées !

  Les représentants de la FSU au CHSCTA de Caen réaffirmaient dans un article précédent l’exigence de ne jamais reculer sur l’exercice du droit des personnels. Ils concluaient en rappelant que les enjeux sont de taille et prennent tout leur sens à l’éclairage de la loi pour « l’école de la confiance » dont l’article 1 montre que, pour M. Blanquer, la confiance passe d’abord par la soumission des personnels. Et que c’est cette même logique qui prévaut au projet de loi de « transformation de la fonction publique » qui acterait la destruction pure et simple du paritarisme, de l’exercice du droit syndical dans l’éducation nationale et de la disparition des CHSCT. (suite…)

Mouvement intra 2018-19

Le 18 juin s’est tenue la FPMA pour le mouvement intra 2018. Comme nous le disons chaque année, nous nous attachons à utiliser les mêmes règles pour toutes et tous les candidat-e-s à mutation : le barème stricto sensu, seul critère objectif pour le respect du droit, assurant l’équité de traitement.

Sur les 174 collègues demandeurs de mutation, 51 ont obtenu satisfaction et 4 ont été traité en extension. Par rapport au mouvement 2018 il y a 22 mutations de moins pour 18 demandeurs de plus. Très peu de boucles ont pu être réalisées, ce qui explique la diminution du nombre de mutés.

Dans notre déclaration liminaire (consultable sur le site), nous avons demandé à l’administration le déblocage des postes du lycée Victor Lépine, lycée Victor Hugo de Caen, du lycée Marland de Granville et du collège Monod. Nous avons aussi dénoncé la situation du collège d’Ifs où un poste aurait pu être crée avec 21 HP à pourvoir. Ceci aurait permis à beaucoup de collègues de muter. Comme il est de coutume depuis quelques années, La DPE et le DRH nous ont répondu qu’ils n’étaient pas responsables des moyens et que ce n’était pas le lieu pour créer ou débloquer des postes.

La bataille pour les postes commence donc très tôt dans l’année, au moment des DHG. C’est pendant les CA de Février et les CTA et CTSD de mars que tout se joue.

le mouvement intra 2019

les barres d’entrée

Le SNEP-FSU rejoint l’appel à la grève les premiers jours d’examen

Communiqué de Presse du 6 juin 2019

Réforme des lycées généraux et professionnels, réforme du baccalauréat, réforme des programmes, dispositifs amoindrissant la place de l’EPS comme «sport l’après-midi», salaires, recrutements, conditions de travail, loi pour «l’école de la confiance», loi de «transformation de la Fonction publique»… les mécontentements des enseignants d’EPS sont nombreux et ne sont ni entendus, ni écoutés. Face à cette situation sans précédent qui touche au cœur la professionnalité des enseignants, le SNEP-FSU après une large consultation s’exprime majoritairement pour rejoindre l’appel lancé par le SNES-FSU, le SNUEP-FSU, le SNETAP-FSU, la CGT educ’action, Sud éducation, le SNALC, la CGT agri, la CGT éduc’action privé, le SUNDEP, la CFE-CGC avec le soutien des Stylos Rouges,de la CNT et de la Chaîne des bahuts. (suite…)

Manifestation du 18 mai à Paris : plus de 10 000 manifestants pour dire non au projet de « l’école de la confiance »!

La FSU, les personnels, et les usagers ensemble dans l’action. Les représentants de la profession ont su faire preuve une nouvelle fois de leur volonté de ne pas laisser passer ces réformes néfastes. La visibilité du SNEP via une animation remarquée a contribué à un cortège FSU dynamique et déterminè. (suite…)