Communiqué de Presse du SNEP-FSU le 19 mars 2020

covid-19 – confinement
Un besoin d’activité physique éviden
t

 

Les jeunes scolarisés bénéficient habituellement d’une éducation physique et sportive (EPS) obligatoire. Le confinement marque une rupture avec cette obligation. Mais le besoin pour les jeunes reste. Il est même renforcé par les conditions de ce confinement qui pourrait entrainer une sédentarisation accrue.

Il est donc primordial de maintenir une activité physique régulière, qui ne pourra être l’EPS habituelle, qui sera autonome et dans des conditions matérielles et pratiques différentes pour chacun et chacune. Cela ne s’improvise pas et les quelques 30 000 enseignant·es d’EPS, souvent avec leur propres outils (ordinateurs, caméras…), alors que l’administration devrait le leur fournir, sont à pied d’œuvre pour concevoir une pratique permettant de maintenir un niveau d’activité satisfaisant. Il ne s’agit pas d’une quelconque « continuité pédagogique » mais au contraire de gérer au mieux la discontinuité et l’absence d’école. Appuyons-nous sur la professionnalité et l’inventivité des enseignant·es et condamnons la pression inutile qui peut être mise ici ou là par l’administration.

Alors que le gouvernement baisse le nombre de postes dans l’éducation nationale, on s’aperçoit aujourd’hui du besoin d’enseignants.
Alors qu’il a refusé de répondre aux demandes des agents du milieu hospitalier, il reconnaît le besoin d’un service public de santé de qualité.
Le service public est porteur de l’intérêt général d’une nation (Santé, Education….), il doit être renforcé.
Espérons que le Président Macron, alors qu’il est en train de se faire voter les pleins pouvoirs, saura s’en souvenir au moment de tirer toutes les conséquences de la crise.

Mouvement intra et carriéres, le SNEP toujours au côté de la profession !

Dernière minute !

Suite aux annonces du premier ministre de samedi soir, les permanences proposées aux collègues à la maison des syndicats de Caen sont annulées. Elles sont remplacées par des permanences téléphoniques :

Lundi : 14h-16h

Mardi : 14h-16h

Mercredi : 14h-16

Jeudi : 14h-16h

Vendredi : 14h-16h.

Au 06.83.09.41.00

Vous pouvez contacter les commissaires paritaires du SNEP-FSU Caen :

A l’adresse mail : corpo-caen@snepfsu.net

Pensez à nous adresser la fiche syndicale de mutation que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous :

La fiche de voeux

CONTESTATION MOUVEMENT : NE PAS RESTER SEUL.E FACE A L’ADMINISTRATION !

Les résultats du mouvement inter académique seront connus mercredi 4 mars.

Les nouvelles directives sur le mouvement concernant les résultats et les commissions impliquent que seule l’administration a droit de regard sur la mobilité des personnels.C’est l’opacité la plus complète qui est à l’œuvre, alors que les Commissions Administratives Paritaires permettaient de faire respecter les droits de toutes et tous, de rétablir l’équité de traitement et surtout d’agir en toute transparence.Les seules possibilités laissées aux demandeurs de mutation sont le recours suite à la décision d’affectation, et l’accompagnement dans ce recours, par une organisation syndicale.

En cas de demande de mutation à l’inter les collègues seront destinataires d’un SMS de l’administration et d’une notification sur i-prof qui donneront un certain nombre d’informations, pour vous permettre de vérifier qu’il n’y a pas d’erreur.

– Si vous constatez une erreur manifeste ou que vous avez un doute, contactez le SNEP-FSU national à mutation@snepfsu.net ou au 01 44 62 82 18

Pour rappel le stage « Mut Intra » de l’académie de Caen est organisé le 20 mars prochain.

Quelle que soit votre situation, muté.e, non muté.e, n’hésitez pas à prendre contact aussi avec le SNEP-FSU Caen, pour ne pas rester seul.e face à l’administration.

Avec le SNEP et la FSU, une profession rassemblée et engagée, ça change tout !

Portes closes au rectorat. La démocratie en marche !

Aujourd’hui devait se tenir le comité technique académique traitant des suppressions des moyens dans l’académie.

A l’arrivée de la FSU, le portail du rectorat était fermé imposant aux élu-es des personnels de montrer patte blanche pour pénétrer dans l’enceinte du rectorat.

En outre, les documents préparatoires ne contenaient pas les informations nécessaires au travail des élu-es des personnels et comportaient des contradictions, notamment sur le nombre de postes supprimés.

Il s’agit là d’une situation totalement inédite qui témoigne du mépris du pouvoir en place vis-à-vis des personnels et de leurs élu-es.

Dans ces conditions, la FSU a décidé de boycotter ce comité.

Les représentant-es de la FSU au CTA de Caen.

Réforme des retraites : encore et toujours mobilisé.es pendant les fêtes de fin d’année.

Pour le Calvados

– rassemblement le vendredi 20 décembre à 18 heures Place Bouchard à Caen
– manifestation samedi 21 décembre à 14 heures devant Monoprix centre ville
– renforcement pour celles et ceux qui le peuvent, des piquets de grève des cheminots à 5 heures aux ateliers (rue Bastion près de la gare) le 20, 23, 24, 26, 27, 30 et 31 décembre.

 

Pour la Manche

-rassemblement rond point de Leclerc de Coutances à 14H30 vendredi 20 décembre
– Samedi 21 décembre Saint-Lô, plage verte 10h30, rassemblement et débat sur l’impact du projet de réforme sur les femmes
– Samedi 21 décembre Avranches, 11h devant la mairie, distribution de tracts sur le marché de Noël, suivi, à 12h, d’une AG salle du Commandant Bindel (place d’Estouteville) pour les suites du mouvement
– le dimanche 22 décembre au rond-point d’Auchan à 11h

 

       9 janvier 2020

Ensemble, contre le projet de réforme des retraites !

Orne : Calvados : Manche :

Jeudi 12 décembre 2019

Alençon à 11h : distribution de tracts sur la place de La Madeleine à partir de 11h

Argentan à 10h30 : place de la Mairie

Flers à 17h : rassemblement et manifestation

L’Aigle à 18h : débat sur les retraites dans la salle des associations (derrière la salle Verdun)

Jeudi 12 décembre : Grève et manifestations

à Caen
10 heures 30 Place Saint-Pierre

à Lisieux
10 heures 30 François Mitterrand

à Vire
17 heures 30 Porte Horloge

CHERBOURG

Jeudi 12 décembre :

  • 10h00 à 12h00 débat ouvert à toutes et tous à la salle des Fêtes.
  • 13h30 manifestation départ de la gare.

samedi 14 décembre :

  • rendez-vous 11h00 place Jacques Hébert (devant Eléis)

SAINT-LO

Jeudi 12 décembre :

  • Rassemblement à 10h30 à la Plage verte

COUTANCES

Jeudi 12 décembre :

  • Rassemblement devant la mairie a 17h30 jeudi prochain…toutes et tous à vos casseroles et couvercles !

GRANVILLE

Jeudi 12 décembre :

  • AG 17h30 mairie

AVRANCHES

Jeudi 12 décembre :

  • AG 18h00

samedi 14 décembre :

  • rassemblement 10h30 ZA de la Baie (St Martin des Champs)

 

 

Déconstruction des solidarités collectives et dé-disciplinarisation de l’EPS : toutes et tous mobilisées !

Le projet de réforme par points entraînera une dégradation générale des pensions et, par conséquent, un nouvel allongement de la durée d’activité, désormais plus personne ne s’y trompe ! Sous couvert de justice et d’équité, c’est un alignement par le bas que la réforme organise et qui, loin de corriger les inégalités déjà engendrées par la précédente réforme de 2003, les aggravera en individualisant les « responsabilités ».

Après la réforme du collège, qui procède de la même idéologie et de la même communication, et le nouveau DNB ce sont les réformes des lycées généraux et professionnels qui se mettent en place avec en point de mire un nouveau baccalauréat. Au-delà de l’inacceptable iniquité induite par ce nouveau modèle et son corollaire parcours-sup, les effets délétères sur la structuration de notre système scolaire apparaissent au grand jour avec par exemple la disparition de la référence « groupe classe » en lycée, substituée par les parcours individualisés des élèves.

Ainsi dans un tel contexte, qu’en est-il de notre discipline dans cette « école de la confiance » avec la disparition de l’évaluation au DNB, le refus du gouvernement d’intégrer une spécialité EPS au lycée et le retour du projet de « cours le matin et sport l’après-midi » ?

Le libellé même du dispositif dit tout ! L’EPS n’est pas un enseignement !

Les pièces du puzzle se mettent en place, et c’est bien à un véritable processus de dé-disciplinarisation de l’EPS que nous sommes confrontés.

N’acceptons pas l’inacceptable !

Affirmons collectivement et quotidiennement notre statut d’enseignant-e-s d’EPS au service de la réussite de toutes et tous les élèves au sein d’un service public d’éducation progressiste. Affirmons notre attachement au système de retraites par répartition construit sur les solidarités collectives. Par une mobilisation qui s’inscrira nécessairement dans la durée gagnons de nouveaux droits !

Sébastien Beorchia, secrétaire académique du SNEP-FSU Caen.

Toutes et tous en grève le 5 décembre !

ALENÇON
- Assemblée générale salle Baudelaire à 10h30
- Manifestation : Départ de la préfecture à 13h (Arrivée Place Foch)

CAEN

- Ag des personnels 8h30 à l’amphi Fresnel campus 1

- Rassemblement au phénix pour départ en cortège vers la place de la gare et rejoindre la manif interpro 11h place de la gare.

LISIEUX

- 10h30 place Mitterrand

VIRE

- 17h30 Porte Horloge

CHERBOURG
- rassemblement au “Carrefour des luttes” à la gare dès 6h30
- à partir de 11h30 « déjeuner » à la gare
- départ de la manifestation à 13h30
- AG à 14h30 à Chantereyne
- 15h30 départ de la deuxième manifestation pour revenir à la gare.
ST-LO
- rassemblement Plage Verte à 10h30
COUTANCES
- rassemblement place de la mairie à 10h30
VILLEDIEU
- rassemblement place de la mairie à 10h30
AVRANCHES
- rassemblement place Carnot à 10h30 ,
- barbecue le midi
- défilé matin et après-midi (matin : impôts, … après-midi : jusqu’à l’hôpital)