Réforme des retraites : encore et toujours mobilisé.es pendant les fêtes de fin d’année.

Pour le Calvados

– rassemblement le vendredi 20 décembre à 18 heures Place Bouchard à Caen
– manifestation samedi 21 décembre à 14 heures devant Monoprix centre ville
– renforcement pour celles et ceux qui le peuvent, des piquets de grève des cheminots à 5 heures aux ateliers (rue Bastion près de la gare) le 20, 23, 24, 26, 27, 30 et 31 décembre.

 

Pour la Manche

-rassemblement rond point de Leclerc de Coutances à 14H30 vendredi 20 décembre
– Samedi 21 décembre Saint-Lô, plage verte 10h30, rassemblement et débat sur l’impact du projet de réforme sur les femmes
– Samedi 21 décembre Avranches, 11h devant la mairie, distribution de tracts sur le marché de Noël, suivi, à 12h, d’une AG salle du Commandant Bindel (place d’Estouteville) pour les suites du mouvement
– le dimanche 22 décembre au rond-point d’Auchan à 11h

 

       9 janvier 2020

Ensemble, contre le projet de réforme des retraites !

Orne : Calvados : Manche :

Jeudi 12 décembre 2019

Alençon à 11h : distribution de tracts sur la place de La Madeleine à partir de 11h

Argentan à 10h30 : place de la Mairie

Flers à 17h : rassemblement et manifestation

L’Aigle à 18h : débat sur les retraites dans la salle des associations (derrière la salle Verdun)

Jeudi 12 décembre : Grève et manifestations

à Caen
10 heures 30 Place Saint-Pierre

à Lisieux
10 heures 30 François Mitterrand

à Vire
17 heures 30 Porte Horloge

CHERBOURG

Jeudi 12 décembre :

  • 10h00 à 12h00 débat ouvert à toutes et tous à la salle des Fêtes.
  • 13h30 manifestation départ de la gare.

samedi 14 décembre :

  • rendez-vous 11h00 place Jacques Hébert (devant Eléis)

SAINT-LO

Jeudi 12 décembre :

  • Rassemblement à 10h30 à la Plage verte

COUTANCES

Jeudi 12 décembre :

  • Rassemblement devant la mairie a 17h30 jeudi prochain…toutes et tous à vos casseroles et couvercles !

GRANVILLE

Jeudi 12 décembre :

  • AG 17h30 mairie

AVRANCHES

Jeudi 12 décembre :

  • AG 18h00

samedi 14 décembre :

  • rassemblement 10h30 ZA de la Baie (St Martin des Champs)

 

 

Déconstruction des solidarités collectives et dé-disciplinarisation de l’EPS : toutes et tous mobilisées !

Le projet de réforme par points entraînera une dégradation générale des pensions et, par conséquent, un nouvel allongement de la durée d’activité, désormais plus personne ne s’y trompe ! Sous couvert de justice et d’équité, c’est un alignement par le bas que la réforme organise et qui, loin de corriger les inégalités déjà engendrées par la précédente réforme de 2003, les aggravera en individualisant les « responsabilités ».

Après la réforme du collège, qui procède de la même idéologie et de la même communication, et le nouveau DNB ce sont les réformes des lycées généraux et professionnels qui se mettent en place avec en point de mire un nouveau baccalauréat. Au-delà de l’inacceptable iniquité induite par ce nouveau modèle et son corollaire parcours-sup, les effets délétères sur la structuration de notre système scolaire apparaissent au grand jour avec par exemple la disparition de la référence « groupe classe » en lycée, substituée par les parcours individualisés des élèves.

Ainsi dans un tel contexte, qu’en est-il de notre discipline dans cette « école de la confiance » avec la disparition de l’évaluation au DNB, le refus du gouvernement d’intégrer une spécialité EPS au lycée et le retour du projet de « cours le matin et sport l’après-midi » ?

Le libellé même du dispositif dit tout ! L’EPS n’est pas un enseignement !

Les pièces du puzzle se mettent en place, et c’est bien à un véritable processus de dé-disciplinarisation de l’EPS que nous sommes confrontés.

N’acceptons pas l’inacceptable !

Affirmons collectivement et quotidiennement notre statut d’enseignant-e-s d’EPS au service de la réussite de toutes et tous les élèves au sein d’un service public d’éducation progressiste. Affirmons notre attachement au système de retraites par répartition construit sur les solidarités collectives. Par une mobilisation qui s’inscrira nécessairement dans la durée gagnons de nouveaux droits !

Sébastien Beorchia, secrétaire académique du SNEP-FSU Caen.

Toutes et tous en grève le 5 décembre !

ALENÇON
- Assemblée générale salle Baudelaire à 10h30
- Manifestation : Départ de la préfecture à 13h (Arrivée Place Foch)

CAEN

- Ag des personnels 8h30 à l’amphi Fresnel campus 1

- Rassemblement au phénix pour départ en cortège vers la place de la gare et rejoindre la manif interpro 11h place de la gare.

LISIEUX

- 10h30 place Mitterrand

VIRE

- 17h30 Porte Horloge

CHERBOURG
- rassemblement au “Carrefour des luttes” à la gare dès 6h30
- à partir de 11h30 « déjeuner » à la gare
- départ de la manifestation à 13h30
- AG à 14h30 à Chantereyne
- 15h30 départ de la deuxième manifestation pour revenir à la gare.
ST-LO
- rassemblement Plage Verte à 10h30
COUTANCES
- rassemblement place de la mairie à 10h30
VILLEDIEU
- rassemblement place de la mairie à 10h30
AVRANCHES
- rassemblement place Carnot à 10h30 ,
- barbecue le midi
- défilé matin et après-midi (matin : impôts, … après-midi : jusqu’à l’hôpital)

Audience des SNEP-FSU Rouen et Caen avec la Rectrice de la Région Normandie

Suite aux résultats des dernières élections professionnelles, renforçant encore la représentativité du SNEP-FSU, une délégation des SNEP-FSU de Rouen et de Caen était reçu en audience par Madame la Rectrice le mardi 8 octobre 2019 pour évoquer la place et les conditions d’enseignement de l’EPS dans notre académie ainsi que celle du sport scolaire autour de cinq thématiques principales. (suite…)

CHSCTA DE CAEN du 11 octobre 2019

la FSU au quotidien pour l’amélioration des conditions de travail des personnels !

La réunion du comité s’est ouverte par la lecture d’une déclaration liminaire inter-syndicale relative au suicide de Christine Renon sur son lieu de travail (déclaration commune intersyndicale). Elle s’est ensuite poursuivie par la lecture de la déclaration liminaire de la FSU (déclaration FSU/Staps) qui rappelle, entre autres, que les représentants de la FSU avaient alerté et sollicité à plusieurs reprises les différents Recteurs, en tant que chanceliers des universités, sur les difficultés récurrentes rencontrés par les personnels de l’UFR-STAPS de Caen.

Au-delà des passages obligés à l’ordre du jour de la réunion de ce comité, un point était consacré à la présentation du rapport de la visite d’une délégation du CHSCTA sur « l’impact de la réforme des lycées sur les conditions de travail des personnels ». Le rapport synthétisant les entretiens avec les personnels du lycée Rostand et J. Verne est sans appel !

Les préconisations qui l’accompagnent ont été adoptées à la majorité des voix et c’est désormais à la présidente du comité de les mettre en œuvre ou pas.

Résultats du vote :

Pour : FSU et sud-Education

Abstention : UNSA et SGEN-CFDT.

Puis au regard des constats présents dans le rapport un avis du CHSCTA demandant l’abandon de la réforme, la mise en œuvre d’une véritable politique de prévention, ainsi que la réalisation d’une étude d’impact de cette réforme, a été posé et voté à la majorité des voix des représentants du CHSCTA de Caen.

Résultats du vote :

Pour : FSU et Sud-Education

Contre : UNSA et SGEN-CFDT.

A l’issu du vote les représentants de l’UNSA ont tenu à préciser que l’UNSA soutient cette réforme.

Au cours de ce même CHSCT, un avis a été posé et voté à la majorité des voix des représentants demandant qu’il n’y ait pas de formation durant les congés scolaires. Autre modification intervenant au cours de cette rentrée scolaire et dégradant fortement les conditions de travail des personnels si elle était mise en application dans notre académie

Résultats du vote :

Pour : FSU et sud-Education

Abstention : UNSA et SGEN-CFDT.

Puis Mme la Rectrice, comme le précise la législation en vigueur, a sollicité l’avis du CHSCTA sur le projet d’organisation de l’académie de Normandie après celui du CTA de juin dernier où les représentants des personnels avaient émis un refus de vote au regard d’un texte non finalisé sur ce projet.

Résultats du vote :

Contre : FSU et sud-Education

Abstention : SGEN-CFDT.

Pour : UNSA.

Enfin après un retour sur l’avancement des travaux du groupe de travail relatif aux élèves à besoins particuliers à l’initiative des représentants de la FSU, Mme la rectrice a terminé par un point d’information sur l’accident industriel Lubrizol et les légitimes questions qu’il soulève en termes de santé publique et environnementale.

Le contexte de ce CHSCTA démontre plus que jamais le rôle fondamental des représentant-es des personnels élu-e-s dans ces comités que la loi de transformation de la fonction publique prévoit de faire disparaitre dans leur configuration actuelle.