Compte rendu CTA du 5 mars 2019

Projet de loi « transformation de la fonction publique » et fusion des académies : La FSU engagée au quotidien !

L’ordre du jour de ce CTA, inédit, était prioritairement consacré au barème du mouvement des personnels. A cette occasion les représentant-es de la FSU ont rappelé l’exigence de construire des règles de mouvement qui permettent le droit à mobilité pour toutes et tous les agents. Cet objectif passe nécessairement par une autre politique de l’emploi dans l’éducation nationale et la fin de la suppression de postes (- 119 dans notre académie).

Les représentant-es de la FSU relayés par les autres organisations syndicales ont par ailleurs fermement dénoncé le projet de suppression des CAPA (lié au projet de loi de transformation de la fonction publique) dés le premier janvier 2020, qui remet en cause le paritarisme et la transparence du mouvement et des déroulés de carrières des agents. La FSU a signifié aux autorités rectorales qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une attaque en règle contre le syndicalisme et les représentants des personnels.

Le point suivant était consacré à la création de « l’académique Normande ». Relayant le fort mouvement de mobilisation des personnels contre cette fusion, à la fois au rectorat de Caen et de Rouen, les représentants de la FSU ont interpellé le Recteur sur l’acharnement du ministère et de nos autorités rectorales à poursuivre ce processus alors que partout ailleurs il est abandonné. Le représentant du SNEP-FSU a bien évidemment, à l’occasion de ce débat, mis sur la table la question des services de l’UNSS.

Tout les arguments, les plus incongrus les uns que les autres, ont tenté d’être portés par le Recteur : taille de l’académie, « historicité » de notre région, particularisme culturel…tous ont été réfutés par les représentant-es de la FSU qui ont fini par demander si cet acharnement n’était pas du au fait d’une expérimentation qui était déjà allée trop loin dans la fusion/suppression des services ! Grand silence gêné!

Sébastien Beorchia, représentant FSU au CTA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *