Le protocole UNSS, enfin… Quoique !

Il aura fallu attendre le 16 septembre pour voir enfin paraitre le protocole de l’UNSS Nationale.

On vous le met ici, parce qu’on sait qu’il est difficile à trouver … pas une trace sur le site de l’UNSS Nationale, et non plus sur OPUSS…

Et on vous laisse le soin de vous en faire un opinion par vous même…

Le protocole National Le communiqué du SNEP-FSU National

40 ans d’EPS au MEN : participiez à la visio du SNEP-FSU

En 1981, l’EPS rentrait au ministère de l’éducation nationale. Cette entrée est d’abord le résultat d’une profession mobilisée pour sa discipline et sa reconnaissance au sein de l’éducation nationale. Cette entrée historique, portée par les premiers acteurs de l’EPS, a souvent été minimisée dans les productions historiques sur la construction de notre métier.

Le jeudi 7 octobre, nous allons fêter 40 ans au sein de l’éducation nationale en regardant de façon critique ce que nous sommes devenus. 6 tables rondes avec de très nombreux intervenants et intervenantes vont regarder de façon croisée notre évolution […]

Lire l’article sur le site du SNEP-FSU

Communiqué de presse de la FSU. CHSCTA de Normandie : la rectrice toujours dans le déni !

Le jeudi 28 janvier 2021 s’est enfin tenu ce matin un CHSCT Académique exceptionnel présidé par Mme la Rectrice. Pour rappel, le CHSCT est la seule instance qui aborde la question de la santé dans l’Education Nationale, primordiale en ces temps de crise sanitaire. Pourant, Mme la Rectrice n’avait pas jugé nécessaire d’en tenir depuis début novembre, alors que les écoles et les établissements traversent, comme le reste de la société, une crise sanitaire majeure. (suite…)

Rentrée 2021 : -150 postes en Normandie dans le second degré ! La casse continue.

Suite à la « séquence Sarkozy » de dogme de réduction du nombre de fonctionnaires et quatre préparations de rentrée sous l’égide de J.M Blanquer, synonymes de suppressions de postes pour notre académie, c’est à une dégradation continue de l’encadrement des élèves et des conditions de travail des personnels à laquelle est soumise la communauté scolaire.

Le ministère de l’éducation nationale avait annoncé la suppression de 1800 postes pour la rentrée 2021 dans le second degré, la part du « gâteau » pour l’académie Normande sera donc de -150 équivalents temps pleins dont 85 « compensés » en HSA. La loi de la transformation de la fonction publique et l’imposition de deux hsa sont passées par là !

Alors qu’à l’issue du confinement les difficultés scolaires se sont aggravées, ces suppressions vont les amplifier et démontrent que le gouvernement est prêt à sacrifier des générations entières sur l’autel de l’idéologie libérale ainsi que les conditions de travail de ses agent.es et continue de remettre en cause leur droit à la mobilité.

 

2021, des ruptures incontournables !

Des décennies de doctrines ultra-libérales ont prévalus à la tête de nos gouvernements et orientent toujours les choix politiques qui déterminent notre quotidien mais aussi le futur de notre jeunesse. Les inégalités continuent à se creuser, notre environnement à se dégrader et les idées xénophobes à se propager.

Dans ce contexte, tout nous conduit à l’exigence de plus et mieux d’éducation pour tous et en particulier pour les plus fragiles. L’EPS et le sport scolaire y ont un rôle fondamental à jouer, la crise Covid l’a démontré de façon criante, comme elle a démontré la faillite manifeste du new-management dans son incapacité à assumer ses responsabilités en les reportant systématiquement au local et in fine sur les personnels qui ont tenu le service public d’éducation à bout de bras.

Or, le Parlement a adopté un budget qui est loin de traduire l’ambition éducative dont notre pays a besoin. En effet, il ne prend pas la mesure de l’augmentation des effectifs due à des années successives de suppressions de postes, de la situation sanitaire qui impose particulièrement des mesures pour faire baisser les effectifs d’élèves par classe à court et moyen terme et de l’état de fatigue des personnels, épuisés par des années de dégradation des conditions de travail.

Ainsi le SNEP et la FSU sont engagés dans un plan d’actions qui débouchera sur une journée de grève dans le service public d’Éducation le mardi 26 janvier.

Il s’agit de poursuivre les mobilisations en cours, à s’engager dans l’action pour exiger des créations de postes, une autre politique éducative, le dégel de la valeur du point d’indice couplé à des mesures significatives de revalorisation des salaires et des carrières dans l’éducation.

2021 s’ouvre sur des perspectives d’actions collectives et de progrès pour notre modèle social et nos métiers.

Bonne année à toutes et à tous, engagé.es au quotidien !

 

Sébastien Beorchia secrétaire académique du SNEP-FSU Caen

Stage « mutations inter » 2020

N’oubliez pas de vous inscrire pour le stage « mutations inter » qui aura lieu le vendredi 20 novembre de 14 à 17H à la maison des syndicats 12 rue du colonel Remy à Caen


Mutations inter 2020-21